+33 6 86 86 54 98

Autour de chez nous

La Demalerie vous recommande ses adresses préférées ... aux alentours de CHEVERNY

Grands espaces et Patrimoine naturel
à 2.6 Km de chez nous
Flâner dans le parc du château de Cheverny

Le parc à l'anglaise fut planté au XIXème siècle par Paul de Vibraye. Il ne se contenta pas de tilleuls, il introduisit aussi des essences rares et de magnifiques spécimens rapportés de terres lointaines : séquoias, cyprès chauves et plusieurs variétés de cèdres – notamment sur un alignement de 500 mètres. À découvrir à bord de voiturettes ou de bateaux électriques.

Pourquoi nous vous le recommandons

Situé à quelques minutes de la Demalerie, le château de Cheverny est à taille humaine. Son ameublement intérieur, la ballade dans le parc et les jardins, les "chiens de Cheverny" ainsi que l'espace Tintin font de ce château une visite incontournable de la région !

Points d'intérêts
à 15.9 Km de chez nous
Château de Chambord

Ça n'est, souvent, qu'en fin de visite que l'on saisit toute la mesure de ce château : on prend le temps alors de s'en éloigner, par l'allée centrale du jardin, devant, et d'embrasser ainsi du regard toute l'originale et passionnante bâtisse. Car à l'arrivée, l'entrée se fait par le côté, empêchant ainsi à toute perspective de s'offrir directement au regard. On en distingue alors l'aspect étrangement ramassé : enfermé qu'il est dans une enceinte lisse et blanche, pas tout-à-fait bien proportionné pour un édifice réputé si élégant, et avec des murs comme écrasés par une somptueuse toiture grise couverte d'une forêt de pavillons, clochetons, tourelles, lucarnes, lanternes… En fait, ce château-là n'est vraiment pas dans la norme… pour son intérieur non plus d'ailleurs, il ne ressemble à aucun autre château ! C'est ce tout inattendu qui fascine très certainement ses innombrables visiteurs. Le porche d'entrée passé, on se retrouve dans une cour. On ne la voit pas tout de suite aussi vaste qu'elle est, car le regard se focalise sur le centre : là est le joyau du château… Encastré dans une cage octogonale toute de pierre blanche de tuffeau, on le dit à « double révolution » : descendez ou montez, jamais vous ne vous croiserez… Voici le fameux escalier de Chambord, l'escalier de François 1er puisque c'est lui qui, au début du XVIème siècle, le voulut ainsi !  On peut chercher à tout comprendre de cette énigme physique… ou pas, et continuer donc son intéressante visite ! S'impose alors un passage dans la salle dédiée à sa construction si complexe. Ensuite, on peut, en meilleure connaissance de cause, entamer son tour… au premier sens du terme puisque c'est justement autour de l'escalier, que les salles sont organisées, en une curieuse forme de croix ! Pour vous y aider, le château propose d'étonnantes tablettes (histopad) qui permettent de pénétrer dans le monde de la "réalité augmentée" et de se propulser à l'époque de François 1er. Géolocalisé, cet outil tenu à bout de bras permet de superposer à l'aspect actuel de la pièce son aménagement à l'époque et intègre des explications relatives à plusieurs éléments du mobilier. Magique ! Les espaces directement en relation avec l'escalier sont certes vides, de meubles, tentures, tableaux… mais pas de sculpture : levez les yeux pour vous en convaincre, vers les voûtes en plein cintre et toutes ornées de caissons arborant le « F » et la salamandre royaux ! Voyez également les massives cheminées toutes de pierre. Dans les autres pièces, les appartements plus ou moins grandioses, on retrouve la décoration classique d'un château avec tapisseries, lits, coffres, tables, armoires, peintures…  Dans les ailes aussi, il y a des bijoux à ne pas manquer. Par exemple, dans l'aile Est, toute une série de salles aux styles décoratifs variés puisque évoquant les diverses époques d'habitation du château. Mais aussi un inattendu et charmant musée du carrosse, ainsi que quelques salles d'exposition de statues des lieux. Dans l'aile Ouest, un autre trésor, de pierre encore : une chapelle… que l'on ne soupçonne pas de l'extérieure, car elle a été construite à l'intérieure d'une tour d'angle. Elevée sur deux étages, sa voûte s'élance si haut qu'elle confère même à cette salle, le rang de pièce du château la plus grande !  Grand, le parc l'est aussi, démesurément même puisqu'il aurait la superficie de Paris intra-muros…De quoi le parcourir en calèche ou en 4X4, avant d'assister à un reposant spectacle équestre !

Pourquoi nous vous le recommandons

Chambord le majestueux ! Un incontournable de la vallée de la Loire. Les extérieurs sont propices à un pique-nique sur l'herbe ou une ballade en vélo, barque ou autre pédalo...

Points d'intérêts
à 27.3 Km de chez nous
Parc zoo de Beauval

Connaissez-vous Françoise Delord ? Peut-être pas. Et les « becs d'argent » ? Pas plus, probablement. C'est pourtant grâce à cette rencontre qu'aujourd'hui, existe le parc zoo de Beauval, le site le plus connu du Loir-et-Cher . Dans les années 1970, cette ancienne comédienne gagne un couple d'oiseaux africains, les « becs d'argent » donc. Elle s'en entiche, achète un autre couple dès le lendemain. Bientôt, ils sont plus de 300, qu'elle installe sur quelques hectares près de Saint-Aignan. En juin 1980, naît son parc ornithologique, en 1989 elle acquiert ses premiers félins. 35 ans plus tard, le site recense plus de 5 700 animaux représentant 600 espèces répartis sur 32 hectares ! Si le couple de pandas prêté à grand bruit par la Chine demeure la star du zoo, on tombe vite en pâmoison devant la colonie de 100 manchots de Humboldt, on reste muet devant le lion blanc mais aussi le tigre blanc de Sibérie, qui doivent la couleur de leur pelage à une mutation génétique. Rhino, girafes, panthères et, en nouveauté en 2015, de rares bongos, des antilopes africaines pour mieux sentir la savane. Avec 450 naissances par an, on sourit, forcément devant l'éléphanteau ou le bébé lamantin. Beauval, on y passe généralement la journée complète. Alors, pour manger, pas moins de 9 sites vous tendent leurs assiettes : crêperie ou self, restaurant chinois ou pizza. Seul regret, il faut sortir du parc pour savourer son propre pique-nique. Deux spectacles ponctuent la visite : 200 oiseaux - non seulement des rapaces mais aussi des pélicans, des grues, des marabouts… - jouent les filles de l'air dans un ballet impeccablement orchestré. Et dans l'amphithéâtre aquatique, les otaries rivalisent de facéties sur terre comme sous l'eau, et sur leur nouveau toboggan-plongeoir, pour mieux amuser les visiteurs de leur toute nouvelle chorégraphie. Vivarium pour frissonner, île aux singes pour philosopher, serre des koalas pour s'attendrir : le parc emballe grands et petits. Il y a les animations bien sûr, les audio-guides et les carnets ludiques pour les enfants. Mais s'il est une activité qui remporte tous les suffrages, c'est celle de « soigneur d'un jour » qui permet passer de 2 à 4h (selon l'âge et à partir de 10 ans seulement) au plus près des pensionnaires. C'est cher, mais on vous garantit les émotions !

Pourquoi nous vous le recommandons

Avec enfants ... ou sans ... superbe zoo. Une très belle journée en perspective!

Grands espaces et Patrimoine naturel
à 18.7 Km de chez nous
Parc du château de Chaumont

Ouverture : t.l.j. sauf 25.12 et 01.01. Visites guidées sur demande.Localisation : 185 km de Paris par A 10 et A 84 sortie Blois ou Amboise, 21 km au S.-O. de Blois par la D 751 ; rive gauche de la Loire.Divers : écuries, restaurants (« Le grand vélum », « Le comptoir méditerranéen », « L’estaminet et le palais des glaces » et « Le café du parc »).Manifestations : Manifestations : Festival international des jardins de fin avr. à mi-oct., « Centre d‘arts et nature » (expositions d’arts plastiques et de photographies) d’avr. à déc., « Jardins de lumière » (tous les soirs sauf ven. en juil. et août) et « Nuits magiques » (tous les ven. soirs en juil. et août).Proprietaires : Région Centre- tél. 02 54 20 99 22- E-mail : contact@domaine-chaumont.fr- Web : domaine-chaumont.fr

Pourquoi nous vous le recommandons

Le château est magnifique avec une vue imprenable sur la Loire. Chaque année, il y a le festival international des jardins de Chaumont sur Loire. Un incontournable pour les amoureux d'extérieurs et de création paysagiste.

Restaurant
à 13.2 Km de chez nous
Assa

Anthony et Fukimo Maubert forment un couple de cuisinier-pâtissier franco-japonais. Passés par les plus grands établissements, ils apportent à la gastronomie française une touche japonaise. Rien de plus raffiné et d'inattendu à [Blois], où le restaurant occupe un bâtiment complètement rénové, datant des années 1930. « Assa » signifiant « matin » en japonais, la carte est ainsi réinventée à chaque fois, en tout début de journée. Une expérience gastronomique à tenter !

Pourquoi nous vous le recommandons

Mon restaurant préféré à Blois. Le parfait accord entre la cuisine française et japonaise. Le décor est sobre avec une magnifique vue sur la Loire. Le service est excellent.